Comme chaque année, l’association Revelateur, sous la houlette du Père Jean Marie Luc BRUN (frère de saint Jean),  réunit des jeunes de toute la France et spécialement de l'Oise et de la région Parisienne pour mettre leurs talents artistiques au service de la foi qui les habite.

Ce temps de répétitions intensives en master class donne lieu à une comédie musicale qui est jouée à La Chesnoye (60350 Cuise la Motte), puis qui part en tournée en France pendant l’année, à Compiegne, Beauvais, Paris... 

Après un an de travail, le Père Jean Marie Luc signe un scénario, des chansons et une mise en scène qui a toute sa cohérence et manifeste un show digne des grands spectacles.

 

Près de 40 artistes et techniciens font partie de la troupe. Encadrés par le Père Jean Marie Luc, ces jeunes artistes donneront le meilleur d’eux mêmes pour rendre à St Géraud d'Aurillac le plus bel hommage.

 

 

CE PROJET A UNE DOUBLE VOCATION

 

  • Former des jeunes aux activités artistiques du théâtre, de la danse, du chant dans un cadre spirituel.

 

  • Produire une comédie musicale semi professionnelle afin d’apporter un message de paix, de joie et d’espérance.

N'hésitez pas à écouter!
Découvrez photos, musiques et vidéos du spectacle dans la rubrique Multimédia

DÉCOUVRIR LE SPECTACLE

Quelques exemples d’anciennes comédies musicales : 

Jean-Paul II, Maximilien Kolbe (mort en déportation en sauvant un père de famille),  Jérôme Lejeune (découvreur de la cause de la trisomie 21), Frédéric Ozanam (Laïc engagé et homme politique du 19ème siècle), Mère Teresa (Religieuse à Calcutta auprès des pauvres, Claire de Castelbajac (jeune et joyeuse fille du Gers) et Padre Pio (capucin ayant reçu les stigmates du Christ), Louis et Zèlie Martin (parents de Ste Thérèse), Angel Passe (Une visite du Ciel), Eternel (La vocation), Hildegarde (La Ste thérapeute), Catherine de Sienne (La sainte politique)...

LE SPECTACLE

 

PREMISSE : Par fidélité à sa charge et par amour de son pays et de ses gens, un chevalier renonce à devenir prêtre pour régner et tenter de construire une abbaye...

BIOGRAPHIE: Géraud qui portait comme son père le titre de comte, était destiné à mener une vie de seigneur conforme à son rang. On lui apprit donc le métier des armes, la chevauchée et l'art de la chasse au faucon. Grand, agile et de belle apparence, il était de santé fragile et on lui enseigna aussi le chant, la grammaire et les Saintes Écritures. Il étonnait les clercs qui paraissaient à la table de ses parents par l'importance de ses connaissances. Il avait le désir secret de rentrer dans les ordre à la suite de son ami le moine soldat Hugues. Il connaissait aussi le droit romain. Sa mère est Ste Adeltrude et sa soeur s'appelait Avigerne.

À la mort de son Père, il se retrouva à la tête d'un domaine considérable qui s'étendait dans le Rouergue, et exerça toutes les fonctions d'un seigneur : il tenait son plaid, refusait de déléguer complètement sa justice à des officiers, ayant fait savoir à tous qu'on pouvait lui adresser directement des plaintes et des requêtes. Son père spirituel était Mgr Gausbert, évêque de Cahors.Il assurait sa protection aux habitants en prenant lui-même la tête des équipées militaires destinées à réprimer les bandes armées venus des pays voisins. S'appliquant à vivre selon les Évangiles, il affranchissait les serfs en leur donnant la propriété de leur terre, accueillait les pauvres à sa table et s'efforçait de limiter la violence des guerres en s'en remettant au jugement de Dieu. C'est ainsi qu'on le vit avant un combat, dire à ses hommes de charger comme lui en tenant leurs armes le manche en avant, et tous les ennemis être pris de panique devant une telle assurance.

Il ne voulut jamais se marier. Il reçut de Dieu la mission de construire une abbaye. Ce fut le berceau de la vocation de Gerbert, le pape de l'an mille et de la ville d'Aurillac...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour ceux qui veulent découvrir la genèse du scénario...

POSSIBILITE : Vous allez découvrir avec ce spectacle que l'appel de Dieu peut être multiforme et évolutif en ne le réduisant pas uniquement à la vie monastique mais aussi comprendre que les échecs et les combats de la vie sont des lieux où notre vocation se révèle en nous appauvrissant.

DEFIS DE L'HISTOIRE : Présenter la vocation à la sainteté comme accessible et multiforme sans faire du héros un sur homme.

 

PROBLEME : Rester dans un show de musical distrayant et léger sans faire de Géraud un homme angélique et désincarné.

 

CONCEPT : Les échecs dans notre vie, s'ils sont accueillis et portés par amour, ne sont que des pierres qui peuvent construire notre vraie fécondité.

 

MEILLEUR PERSONNAGE : Géraud divisé entre son désir d'être à Dieu et son sens du service, de la famille et de l'amitié, ses faiblesses et ses doutes, ses échecs et sa rédemption.

 

LE CONFLIT CENTRAL : L'homme qui combat ou accepte les plans surprenants de Dieu.

 

TRANSFORMATION : Un homme voulant se consacrer à Dieu dans la prêtrise est emmené à la guerre et dans la vie malgré lui et qui comprend que le vrai don passe par les autres et l’acceptation de la volonté de Dieu.

 

CHOIX PSYCHOLOGIQUE :  Il accepte de se laisser mener par les événements qui le taillent et le font grandir

 

CHOIX MORAL : Il construit une abbaye au service de tous, lieu de la présence de Dieu au milieu des siens.

 

1 FAIBLESSE ET BESOINS

Faiblesse : Géraud est inexpérimenté et il ne voit qu'un moyen pour répondre à l'appel de Dieu. Il se pense supérieur.

Besoin : Géraud ne pense qu'à lui et a peur des petits. Son désir d'être à Dieu est tel qu'il ne voit que le moyen d’être prêtre et ne voit pas qu’Il l'attend chez les autres.

Problème : Géraud ne veut pas prendre sa place de dirigeant et ne s'est pas préparé à se battre et à assumer les décisions qui concernent sa charge.

 

2 DESIR : Géraud veut vivre saintement pour gagner le Ciel et il veut pour cela construire une abbaye en répondant à l'appel de Dieu.

 

3 ADVERSAIRE : son meilleur ami, le chevalier-moine Hugues (qui lui réalise sa consécration) et qui revient inlassablement lui montrer l’échec de ses réalisations humaines et la folie de son entreprise spirituelle.

 

4 PLAN DU HEROS : il consiste à construire pierre par pierre une abbaye. Après l'éboulement, secouru par ses proches, son plan est de faire confiance pour la reconstruire avec eux.

 

5 CONFRONTATION :

- La mort de son Père le propulse à la tête du royaume et l’oblige à renoncer à la vie monacale.

- Son « meilleur » ami, moine, inlassablement le ramène à ce qu’il voulait devenir.

- Après être parti au combat, Géraud constate l'écroulement de son abbaye qui est aussi veine que sa quête et sa capacité d’aimer.

 

6 REVELATION : ce n'est pas seul qu'il pourra répondre à l'appel de Dieu. Sa soeur Avigerne mais aussi Blanche une servante qui l'aiment vont venir le remettre debout.

 

7 NOUVEL EQUILIBRE : Aider par les siens et non par fuite d’eux, au seuil de sa vie, Géraud réussit à édifier son abbaye, lieu de prière et de culture ouvert à tous et qui sera d’une fécondité incroyable car béni par Dieu.

LES DATES
6
JANVIER
 
24
MARS
13 et 14
AVRIL
chez vous
AVRIL
MAI...
____
 
Billetterie